Les moteurs de recherche constituent la manière la plus simple et le plus efficace aujourd’hui pour trouver des informations, des produits ou des services sur internet. Bien se référencer sur Google ou sur Bing grâce au SEO est donc un impératif pour acquérir de manière pérenne des visiteurs sur son site web. Retrouvez dans ce guide les bases essentielles à maitriser pour débuter son référencement web.

Définition du SEO

Le terme SEO, pour Search Engine Optimization (optimisation pour les moteurs de recherche), désigne les différentes actions entreprises dans le but d’améliorer la visibilité d’un site internet sur les pages de résultats des moteurs de recherche (les SERP) et ainsi d’accroire le nombre de visites sur des requêtes ciblées.

Par ses actions, le référenceur va tenter de faire « comprendre » aux robots d’indexation des moteurs de recherche quelle est la thématique de son site web et pourquoi il est le plus pertinent sur les requêtes en lien avec ce thème (et donc pourquoi il mérite donc d’être positionné avant les autres concurrents).

Ainsi, contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, le référencement naturel n’est en rien « naturel ». Par l’utilisation des techniques de SEO, on va justement chercher à influencer les résultats naturels pour qu’ils nous soient plus favorables. Ainsi, le terme naturel permet principalement de faire une distinction avec les résultats payants, les fameux liens sponsorisés.

Le référencement naturel est le meilleur moyen de s’assurer une présence et une visibilité dans les SERP à moindres frais.

résultats naturels et payants sur Google
Exemple de répartition des résultats naturels et payants sur Google

Les enjeux liés au référencement naturel

La position d’une page dans les SERP affecte bien entendu sa visibilité, et donc son taux de clic. En toute logique, une page positionnée dans les 3 premiers résultats sur une requête donnée captera beaucoup plus de trafic ciblé qu’un page en 10ème position par exemple. Ainsi, si votre site n’apparait jamais dans les premiers résultats de Google sur les mots clés qui vous intéressent, alors vous passez à côté de la plus grande majorité des internautes qui pourtant auraient pu être intéressés par vos produits ou vos services. D’autant plus que près de 9 internautes sur 10 ne dépassent par la première page des résultats pour une recherche, et que quasiment aucun ne va au-delà de la troisième page.

En France, Google est incontournable pour la recherche sur internet, avec une part de marché de près de 94% ! Etre mal référencé sur Google c’est donc n’avoir quasiment aucune visibilité sur internet dans l’hexagone (à moins bien sûr de sortir le porte-monnaie pour placer des annonces sponsorisées…).

Ainsi, la visibilité sur le web est extrêmement importante pour les entreprises. Le SEO apporte une réponse à cette problématique, en s’inscrivant dans la durée. Obtenir des résultats en SEO ne se fait pas en un jour et il faut souvent patienter de longs mois avant de voir son travail d’optimisation porter ses fruits.

courbe d'évolution du nombre de visiteurs d'un site gràace au SEO
Le référencement naturel : une visibilité sur le long terme

Du point de vue des moteurs de recherche, leur objectif est avant tout de proposer aux internautes les résultats les plus pertinents et les plus intéressants possibles. En théorie, il suffirait donc de proposer un site parfaitement pensé pour les internautes, pour que celui-ci soit correctement référencé.

Dans la pratique, il est nécessaire de donner un coup de main aux robots d’indexation (par les techniques de search engine optimization) pour qu’ils se rendent compte que notre site est effectivement de qualité / pertinent / original, et que celui-ci devrait donc être mis en avant dans les résultats de recherche.

L’optimisation pour les moteurs de recherche est un élément à prendre en compte le plus tôt possible dans la vie d’un site, idéalement avant sa mise en ligne ou bien lors d’une refonte de site, afin de tout de suite démarrer son SEO sur des bases saines.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que les optimisations pour le référencement doivent avoir pour objectif de rendre visible votre site web pour les moteurs de recherche ET pour les internautes. Il ne faut donc surtout pas négliger ces derniers lorsque l’on cherche à plaire aux moteurs de recherche, car au final l’expérience de l’internaute sur votre site influera sur sa transformation en client ou non. Et c’est ce qui nous intéresse avant tout.

 

Le référencement naturel est-il réellement gratuit ?

Par définition, le SEO est censé est la forme gratuite du référencement, par opposition au référencement payant (Adwords). En effet, n’importe qui peut demander l’indexation de son site internet par les moteurs de recherche sans que cela ne lui coûte quoi que ce soit. De plus, il est très facile de trouver sur le web de nombreux tutoriels gratuits consacrés au référencement afin d’optimiser son site. Il est donc tout à fait possible de bien se référencer sur Google sans que cela ne nous coûte le moindre euro. Tout du moins jusqu’à un certain point.

En effet, et c’est la que le référencement dit « naturel » devient bien moins naturel : le fait de disposer d’un budget pour son SEO est quelque chose qui va forcément vous aider. Que ce soit simplement pour avoir accès à des outils payants d’analyse et de suivi indispensable comme Ahrefs, SEMrush, Yooda Insigh, pour rédiger et produire du contenu, ou bien pour organiser des opérations de communications, pour créer le buzz autour de votre marque afin que la presse ou des blogueurs influents parlent de vous et fassent un lien vers votre site,  ou bien encore pour la mise en place de partenariats divers, plus vous disposerez d’argent à votre disposition, plus votre force de frappe SEO pourra avoir un impact important.

Ainsi, si la gratuité du référencement naturel est belle et bien réelle, elle n’en demeure pas moins toute relative.

 

Les différents leviers du référencement

Afin de trier l’ordre d’affichage des résultats naturels qu’il propose à ses internautes, Google va utiliser plus de 200 critères différents. On peut répartir ses critères SEO en 2 catégories bien distinctes.

La première regroupe les facteurs onsite (sur le site), c’est-à-dire l’ensemble des éléments présents directement sur le site web en question. Les facteurs onsite comprennent notamment la qualité du contenu (original, intéressant, pertinent), le title, la structure des URL, le balisage des pages, le maillage interne…

 La seconde se compose des facteurs offsite (en dehors du site), c’est-à-dire les éléments extérieurs qui vont avoir une influence sur votre référencement. Les facteurs offsite sont constitués des liens vers un site (le netlinking) et de la confiance ou autorité du site en question.

 

Les mots clés

Toute la base du référencement sur internet repose avant tout sur les mots clés. Ces fameux mots clés correspondent aux requêtes que vont utiliser les internautes pour faire leurs recherches sur tel ou tel sujet. Ainsi, avant même de commencer à mettre en ligne une nouvelle page, il faudra se demander sur quels mots clés on souhaite la voir se positionner. Il faut également penser aux différentes orthographes du mot clé, à ses synonymes, aux différentes façons de le formuler. Afin de trouver vos mots clés, vous pouvez vous aider de différentes manières :

  • Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous voyez en bas de page des suggestions qui sont liées à votre mot clé recherché
  • L’outil de planification de mots clés de Google Adwords vous permet d’obtenir des idées de termes recherchés
  • De même avec Yooda Insight qui propose de nombreuses suggestions de mots clés
  • Enfin vous pouvez utiliser Google trends afin de comparer plusieurs mots clés pour voir lequel présente une tendance de recherche plus importante ou pour déterminer sa saisonnalité.
suggestion de mots clés de yooda insight
Exemple de suggestion de mots clés de Yooda Insight à partir du terme de recherche « téléviseur »

 

Le titre des pages (balise title)

La balise title est l’élément le plus important à travailler onsite pour le referencement naturel. Cette balise doit décrire en peu de mot le contenu de la page. Il est primordial de faire figurer dans cette balise le ou les mots clés sur lesquels vous désirez référencer votre page. S’il est bien écrit, ce titre est alors repris par les moteurs de recherche lorsqu’ils affichent votre page dans leur SERP.

 

Le contenu

Le contenu textuel est l’élément le plus « compréhensible » pour  l’algorithme d’un moteur de recherche. Ce contenu doit être unique, pertinent, original, intéressant pour l’internaute et suffisamment important dans sa quantité. Il faudra bien sûr employer vos mots clés dans ce contenu.

La fraicheur du contenu est aussi un élément à prendre en compte pour le référencement naturel. Ainsi, ajouter continuellement de nouvelles pages envoie le signal d’un site vivant, qui n’est pas délaissé. Avoir recours à une section d’actualités ou un blog est un excellent moyen pour envoyer ce signal d’activité du site.

Le maillage interne entre vos contenus va permettre aussi bien aux internautes qu’aux moteurs de recherche de trouver plus facilement vos pages importantes. Les liens internes sur les expressions clés vont également permettre une meilleure compréhension par les moteurs de recherche du thème de la page qui est liée.

Utiliser des balises ALT sur les images présentes au sein du contenu pour les décrire précisément leur permettra de mieux ressortir sur Google Image (qui peut constituer une source de trafic colossal et souvent négligé lorsque l’on débute le SEO).

 

Le netlinking

Les liens placés depuis un site vers un autre site occupent une place primordiale dans toute stratégie de référencement naturel. Les liens permettent de renforcer la notoriété et l’autorité du site qui le reçoit aux yeux des différents moteurs de recherche. Cependant, tous les liens ne se valent pas et certains peuvent même être préjudiciables. C’est pourquoi il faut être prudent lorsque l’on met en place son netlinking.

La quantité et surtout la qualité des liens qui pointent vers votre site vont impacter votre positionnement sur Google. Recherchez avant tout des liens en provenance de sites qui sont dans le même thème ou dans le même secteur d’activité que le vôtre. Les grands sites d’autorité comme par exemple le site d’un quotidien national constituent également une source de liens de grande qualité. Au niveau de la quantité, il faut toujours privilégier le nombre de domaines référents au nombre de liens en tout. Ainsi, il vaut mieux avoir 10 liens en provenance de 10 noms de domaines différents plutôt que 20 liens en provenance d’un seul et unique nom de domaine.

Acquisition et perte de domaines référents sur Ahref
Acquisition et perte de domaines référents au cours du temps

La place du lien sur la page possède une influence. Le lien aura plus de poids si on le trouve dans le premier paragraphe d’un bel article que s’il est placé à la fin du texte ou dans le footer par exemple.

Enfin, l’ancre du lien, c’est-à-dire le texte sur lequel est placé le lien, impacte également la force du lien pour le positionnement SEO. Ainsi, un lien sur un mot clé ou une expression précise aura plus de valeur qu’un lien avec pour ancre le nom de domaine ou une expression lambda comme « visitez le site » ou « cliquez ici ». Prenez garde tout de même à la sur-optimisation des ancres de liens ! Le filtre Google Penguin et les membres du Google Search Quality sanctionneront systématiquement ceux qui auront abusés des ancres optimisées. Vous devrez donc obligatoirement varier vos ancres de liens sous peine d’être pénalisé sans préavis !

 

SEO White Hat VS SEO Black Hat

Parmi les référenceurs, on retrouve différentes écoles de pensées.

D’un côté, les White Hat SEO (les chapeaux blancs) qui effectuent leurs optimisations dans le strict respect des consignes données par les moteurs de recherche. Le guide de démarrage Google relatif à l’optimisation pour les moteurs de recherche vous donne les éléments sur lesquels travailler pour votre referencement naturel tout en respectant ces consignes.

De l’autre côté, les Black Hat SEO (les chapeaux noirs) ont recours à des méthodes agressives de référencement afin d’obtenir des positions en un temps record (mais avec un fort risque de déclassement par les moteurs de recherche dès que leur ruse est découverte. En effet, les techniques black hat sont en totales infractions avec les règles établies par les moteurs de recherche.

Enfin, à mi chemin entre les deux écoles citées précédemment, on retrouve les Grey Hat (les chapeaux gris). Le SEO Grey Hat respecte généralement les consignes de Google (comme les White Hat), mais il va aussi parfois puiser un peu du coté des Black Hat. L’objectif étant de profiter de ces techniques interdites en les utilisant avec modération afin de toujours rester sous les radars de détection de Google et donc de ne pas être pénalisé (et c’est là toute la difficulté de cette méthode).

 

Les abus en SEO

Afin de se placer en tête des résultats de recherche le plus vite possible, certains référenceurs (les Black Hat notamment) n’hésitent pas à utiliser des techniques borderlines, ou tout du moins en infraction avec les exigences des moteurs de recherche. Ces différents abus ont conduit Google à mettre en place des filtres afin de débarrasser ses SERP des spammeurs et des tricheurs. Ainsi, lorsque l’un des filtres détecte un abus, alors le site concerné se risque à une pénalité de référencement. Ces pénalités sont la conséquence des filtres Google Panda (pour le contenu de piètre qualité et sans valeur ajoutée) et Googla Penguin (pour les liens de factices et les ancres sur-optimisées).

 

Souhaitez vous évaluer cet article ?

2 réflexions sur « Le référencement naturel (SEO) »

  1. Merci Thibault, content de voir que tu t’intéresses aussi au référencement naturel 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *